Isabelle Larrouy, tête de liste du Front de Gauche dans les Pyrénées-Atlantiques

C’est Isabelle Larrouy, militante des Droits des sans-papiers qui conduira la liste dans notre département, un département marqué par de trop nombreuses expulsions.

Vidéo d’Isabelle Larrouy lors de la conférence de presse du 13 janvier :


Conférence de presse Front de Gauche - Isabelle Larrouy 2

A ire à la suite un article de la presse du jour.

A lire sur le Blog d’Olivier Dartigolles ses motivations pour donner la conduite de la liste à Isabelle Larrouy


Dans Sud Ouest : source : http://www.sudouest.com/bearn/actualite/article/861479/mil/5688840.html

Une femme désignée pour faire front !

Pour une surprise, c’en est une, alors que l’on n’imaginait pas d’autre chef de file pour le Front de gauche dans le département que le porte-parole national du PCF, Olivier Dartigolles.

C’est à Isabelle Larrouy, militante très engagée pour les droits des sans-papiers au travers de RESF (Réseau éducation sans frontières), que le PCF et le Parti de gauche (PG) confient de conduire leur liste au premier tour des élections régionales, dans le département.

Toutefois, lors de la conférence de presse tenue hier à Pau pour la présentation de la liste, Olivier Dartigolles a clairement précisé, avec l’assentiment de l’intéressée, qu’Isabelle Larrouy ne siégerait pas à la Région.

Professeur de lettres au collège Jeanne-d’Albret (Pau), cette jeune femme explique avoir été « projetée dans la problématique des sans-papiers » dès 2003, alors que le collège où elle enseigne commençait à scolariser des enfants de réfugiés. Isabelle Larrouy est également syndicaliste (Snes).

Cette dernière sera non seulement la seule femme tête de liste dans les Pyrénées-Atlantiques, mais aussi, pour le Front de gauche, la seule n° 1 départementale en Aquitaine à n’appartenir ni à l’une ni à l’autre de ses deux composantes essentielles du Front de gauche.

Pour Olivier Dartigolles, en tout cas, « il souffle un vent mauvais », dans les Pyrénées-Atlantiques, vis-à-vis des étrangers. Il dit vouloir faire de la solidarité aux sans-papiers « la bataille prioritaire, celle des valeurs à gauche ». Il a même préconisé hier que le Conseil régional déclare l’Aquitaine « interdite d’expulsions ».

Dans une liste intégrant huit militants communistes et quatre du Parti de gauche, l’élu palois délégué à la jeunesse souligne aussi la large place laissée à des acteurs du mouvement social, tels Alain Masse, le leader des « Celanese » (Pardies), et le cheminot Dominique Mélé.

Auteur : Th.L.

La liste

1. Isabelle Larrouy, 47 ans, militante associative ; 2. Olivier Dartigolles, 39 ans, enseignant (PCF) ; 3. Martine Thevel-Texier, 57 ans, responsable du Parti de gauche ; 4. Dominique Mélé, 50 ans, élu à Urrugne ; 5. Place réservée à une femme ; 6. Alain Masse, 56 ans, militant ouvrier ; 7. Bernadette Lavigne, 52 ans, éducatrice (PCF) ; 8. Robert Bareille, adjoint d’Oloron aux affaires sociales (PCF) ; 9. Maïda Gouraya-Gonthier, 62 ans, (PG) ; 10. Louis Labadot, 66 ans, retraité, (PCF) ; 11. Yvette Debarbieux, 63 ans, élue à Saint-Jean-de-Luz (PCF) ; 12. Daniel Romestant, 61 ans, (PCF) ; 13. Nathalie Tucou-Blanquet, 44 ans, enseignante précaire à l’UPPA ; 14. Daniel Labouret, 49 ans, conseiller principal d’éducation (PG) ; 15. Michèle Lorgery, 60 ans, (PCF) ; 16. Christian Barcos, 51 ans, enseignant, musicien et chanteur ; 17. Claudine Bonhomme, 61 ans, agricultrice retraitée ; 18. Michel Chevalier, 46 ans, médecin ; 19. Anne-Marie Borda, élue à Anglet (PCF).

 
Mentions légales - rss RSS

Fédération du Parti Communiste Français des Pyrénées-Atlantiques

50, avenue Jean Mermoz - 64000 PAU - t. 05.59.62.03.59 - f. 05.59.62.12.15

fait avec spip