Rassemblés pour les législatives

PNG - 259.5 ko
facebook-II

Notre page facebook des 6 binômes de candidat(e)s pour notre département est en ligne : www.facebook.com/Humaindabord64/

Une exigence monte chez les gens : rassemblement, rassemblement, rassemblement !

Le Parti Communiste Français travaille depuis plusieurs mois à rassembler les forces de gauche dans notre département, de façon faire émerger des candidatures communes pour les législatives de juin.

Avant même ces élections, dès le 2 novembre dernier, Olivier Dartigolles expliquait dans un long entretien à « Regards » : « Des millions de personnes, à commencer par celles et ceux qui se sont mobilisés contre la loi El Khomri, n’accepteront pas la division, la désunion et donc l’impuissance » et il proposait : « Pour la première fois depuis plus de trente ans, la gauche d’alternative peut passer devant la gauche d’adaptation, l’hégémonie du PS peut être renversée… si l’occasion se présente d’avoir un candidat commun, il faudra absolument la saisir. Jean-Luc Mélenchon pourrait être ce candidat de la gauche antilibérale »

Dans notre département, les militants communistes ont diffusé et distribué des dizaines de milliers de tracts et collé des centaines d’affiches pour appeler à voter JL Mélenchon. Depuis des mois, nous nous tenons à la disposition de qui le souhaite pour discuter de ce rassemblement. Nous avons demandé à rencontrer nos amis de France Insoumise, au niveau national comme dans notre département. De même, nous avons rencontré d’autres partis progressistes, membres du Front de gauche ou écologistes. Les contacts entamés au mois de mars avec ces forces ont abouti à un accord, départemental avec République et Socialisme, et dans trois circonscriptions béarnaises avec EELV.

Dans notre département, en dépit de nos demandes, FI a, ou refusé les rencontres, ou exigé que nous nous fondions dans France Insoumise. C’est évidemment impensable : on ne peut d’ailleurs rassembler que des entités différentes. Sinon, il s’agit d’une fusion-acquisition ! Mieux encore : dans au moins deux circonscriptions, nos interlocuteurs de FI avaient accepté ou souhaité le rassemblement, puis ils nous ont dit que cela avait été « retoqué par Paris ».

Afin de ne pas voir échouer ce débat, nous avons une nouvelle fois écrit le 25 avril à tous les membres de FI dans le département, en soulignant que l’absence de rassemblement à la présidentielle aura empêché la présence au second tour de notre candidat commun, et qu’il était vital de ne pas refaire la même erreur pour ces législatives. Malheureusement, la réponse des candidats FI a été un coup d’arrêt aux discussions locales : « Les candidats investis aux législatives par FI n’ont pas délégation pour répondre à vos requêtes. Nous sommes toujours sur la signature de la charte. Pour le reste, c’est le national qui gère.

Alors que notre candidat commun J-L Mélenchon est arrivé deuxième dans le département et que l’ensemble des scores des candidats de gauche réunis constitue une majorité de voix, nous ne comprenons pas que France Insoumise ne réponde pas positivement à nos sollicitations. Le rassemblement nous semble en effet indispensable et urgent si nous voulons, ensemble, réellement battre la droite et engager une lutte parlementaire suffisamment forte pour soutenir les luttes sociales que les projets de M. Macron entraîneront certainement. FI qui a « consulté sa base » sur le problème secondaire de la position relative au vote du second tour de la présidentielle, pourrait tout autant la consulter sur ces propositions de rassemblement. Elles répondent aux exigences massives exprimées par les gens que nous rencontrons. Le temps n’est vraiment pas à la division. Cela fait des semaines et des mois que nous le disons.

Adrien Rome, secrétaire départemental de la fédération des Pyrénées-Atlantiques du PCF

Un premier Mai de Mobilisation

Le second tour de l’élection présidentielle opposera la candidate de l’extrême droite raciste et xénophobe, Marine Le Pen, à Emmanuel Macron, le candidat des milieux financiers. C’est une situation extrêmement grave pour notre pays. Pourtant, pour la première fois depuis des décennies, nous avons presque réussi à qualifier pour le second tour un candidat qui porte véritablement la transformation sociale et écologique. Les 19,6 % et 7 millions de voix obtenues par Jean-Luc Mélenchon sont remarquables.

Nous saluons les millions de citoyens dans tout le pays, tous les militants communistes, du Front de gauche, de la France insoumise, les élus communistes et Front de gauche, qui se sont investis dans la campagne et qui ont voté pour Jean-Luc Melenchon. Ce résultat est le leur.

Un espoir pour l’avenir

Le vote pour Jean-Luc Mélenchon exprime un désir profond de changement vers plus d’honnêteté en politique, de justice sociale, de solidarité, de démocratie réelle, de paix et de respect de l’environnement. Le combat continue pour nous, les millions de jeunes, de femmes et d’hommes qui aspirons à une nouvelle société débarrassée des logiques de rentabilité, à une véritable politique de gauche, de justice et de progrès social tournant le dos à l’austérité, au chômage et à la précarité.

Faire barrage au Front national

Dans l’immédiat, conscients des immenses batailles qui sont à venir et des responsabilités qui incombent à notre parti, nous appelons le 7 mai, lors du second tour de l’élection présidentielle, à barrer la route à Marine Le Pen, à son clan et à la menace que constitue le Front national pour la démocratie, la République et la paix, en utilisant le seul bulletin de vote qui lui sera malheureusement opposé pour le faire. La banalisation du vote Fn et un très haut score de sa candidate est le meilleur moyen pour elle de remporter les futurs scrutins.

Combattre le programme d’Emmanuel Macron

Notre appel pour le 7 mai n’est évidemment en aucun cas un soutien au programme libéral anti-social d’Emmanuel Macron, que nous avons combattu quand il était ministre et que nous combattrons demain sans concession, chaque fois qu’il portera atteinte au monde du travail, à ses droits, à nos services publics.

Investir les élections législatives

Face à un tel second tour de l’élection présidentielle, les élections législatives des 11 et 18 juin prennent une importance cruciale. Cette bataille des législatives est essentielle, à l’égal de l’élection présidentielle. Il faut transformer l’essai. L’Assemblée nationale peut et doit devenir un véritable contre-pouvoir. Nous pouvons élire un grand nombre de députés honnêtes, issus du peuple, fidèles aux intérêts populaires, comme l’ont toujours été les élus communistes et Front de Gauche. Ces hommes et ces femmes résisteront à la droite et à l’extrême droite et ne s’allieront pas avec les députés macronistes pour voter les lois anti-sociales.

Se rassembler est une urgence !

Dans 212 circonscriptions, la totalité des voix de gauche et écologistes qui se sont portées sur les candidatures de Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon et des candidats d’extrême gauche, ont déjà devancé le 23 avril Emmanuel Macron, Marine Le Pen et la droite. Ensemble, nous pouvons gagner ces circonscriptions. Et dans de nombreuses autres, avec de nouveaux progrès qui sont possibles d’ici le 11 juin, d’autres conquêtes sont possibles. Dans 210 circonscriptions, ce sont des candidats du FN qui menacent d’être élus. Les élections législatives seront donc cruciales. La reconquête engagée le 23 avril peut donc se poursuivre à une condition : que les forces qui ont permis ensemble le score de Jean-Luc Mélenchon et plus encore qui veulent une alternative à l’austérité et à la régression sociale et écologique envoient très vite un signal fort de mise en commun de leurs forces dans cette nouvelle bataille.

Dans les 3 premières circonscriptions du Béarn, le Front de gauche avec le Pcf et République et Socialisme a déjà réussi à faire un accord de programme et de candidature avec Europe Ecologie - Les Verts. Cet accord fait suite à notre accord des dernières élections départementales qui a eu de beaux résultats.

Nous engageons toutes les démarches possibles pour construire un rassemblement majoritaire dans les 6 circonscriptions des Pyrénées-Atlantiques.

Manifestations :

- Bayonne : place St Ursule à 11h00
- Hendaye : devant la Mairie à 11h00
- Mauléon : centre multi services à 11h00
- Oloron : devant la Mairie, à 11h00
- Orthez : place d’Armes à 10h30
- Pau : stade Tissier, à 11h00




Communiqué Pcf 64 premier tour Elections Présidentielles

Communiqué premier tour Elections Présidentielles Fédération du Pcf des Pyrénées-Atlantiques Au soir du premier tour des élections présidentielles, la fédération du Pcf des Pyrénées-Atlantiques remercie les électeurs et tous les militants qui ont fait le score important de Jean-Luc Mélenchon. Ces résultats, souvent très bons dans notre département, sont un apport important. Néanmoins, nous constatons que nous avions eu raison en pensant que le rassemblement était absolument nécessaire. Ce soir -et dans 15 (...)

Lire la suite...

Accord PCF, R&S / Front de Gauche / EELV pour les législatives

Après un accord aux départementales en 2014 sur l’ensemble du Béarn, les forces du Front de Gauche et de l’écologie politique s’unissent dans les trois premières circonscriptions des Pyrénées-Atlantiques.

Lire la suite...

Bus Meeting Toulouse de Jean-Luc Mélenchon le 16 avril

La fédération du Pcf 64 organise un bus pour le meeting régional de Jean-Luc Mélenchon qui aura lieu le dimanche 16 avril à Toulouse à 15h. Un départ est organisé à : 9h45 : Gare d’Oloron Sainte Marie 10h30 Gare de Pau Départ de Toulouse vers 17h-17h30 pour le retour. Participation aux frais : 15€ Renseignements /inscriptions : pcf64.2017@gmail.com / 06 85 52 67 67

Lire la suite...

La Palombe bleue doit vivre !

Sous injonction des marchés financiers, de lois ferroviaires en directives européennes, avec Sarkozy comme avec Hollande, le rail a été déréglementé, le service public cassé, l’État a abandonné toute ambition en se défaussant sur les Régions auxquelles il ôte les moyens financiers nécessaires. La question du transport ferroviaire public, véritable joyau d’aménagement du territoire, voyageurs et marchandises, se trouve aujourd’hui au cœur d’enjeux essentiels : transition écologique, aménagement du territoire, (...)

Lire la suite...

Pau et agglomération
Rassemblement contre l’OTAN Mercredi 24 mai 2017

Rassemblement contre l’OTAN Ni guerre, ni Etat de guerre : Mobilisons-nous ! Mercredi 24 mai devant la préfecture de Pau à 18h Le prochain sommet de l’OTAN, organisation initialement créée en mars 1948, se tiendra les 24 et 25 mai dans les bâtiments (...)

Pau et agglomération
Lettre aux habitants du quartier Saragosse / Rénovation urbaine

Mesdames, Messieurs, Si j’ai décidé de m’adresser directement à vous par cette lettre, distribuée dans vos boites aux lettres et lors de visites dans le quartier, c’est pour vous alerter et vous proposer une réunion publique pour en discuter. Le (...)

Pau et agglomération
Législatives 2017 : Communiqué sur le Front de Gauche

Nous avons pris connaissance des articles relatant les réactions concernant nos propositions de rassemblement aux législatives après les conférences de presse de présentation de nos candidats. Nous rappelons qu’il y a quelques mois de cela, Jean-Luc (...)

Oloron
Robert Bareille, candidat sur la 4ème circonscription

Pau et agglomération
Pau : Climat – pollution…. : l’humain d’abord !

Pau et agglomération
Grève au collège Clermont à Pau contre une rentrée marquée par l’austérité

Pau et agglomération
Pau : Conseil municipal du 19/09/2016. Armement police municipale

Hendaye
Position du PCF 64 sur " l’Appel de Bagoaz et la situation des prisonniers "

Hendaye
Sans titre


11 et 18 juin : votez pour l’humain d’abord !

video du moment


adherer au pcf

PDF - 55.3 ko
bulletin abonnement les nouvelles des Pyrénées Atlantiques

PCF
l'Humanite
ANECR
MJCF
UEC
Olivier Dartigolles
region acquitainejeunes communistes pyrénées-atlantiques

 
Mentions légales - rss RSS

Fédération du Parti Communiste Français des Pyrénées-Atlantiques

50, avenue Jean Mermoz - 64000 PAU - t. 05.59.62.03.59 - f. 05.59.62.12.15

fait avec spip